Retour de formation des guides de la Balaguère aux Cap vert.

L’archipel du Cap-Vert, perdu au milieu de l’Atlantique s’ouvre au tourisme. On y pratique la randonnée, notamment sur l’île de Santo Antao. Ici tout est dépaysement. Ce qui ma le plus frappé, c’est la gentillesse des Capverdiens. Incroyable. Dans le cadre du label ATR  (Agir pour un Tourisme Responsable), La Balaguère m’a confié la formation de ses guides Capverdiens. J’y ai trouvé des garçons et des filles hyper motivés. Comme on peut le voir sur la vidéo, leur joie de vivre respire par tous le pores de la peau.

J’y suis allé 15 jours. Au moment de reprendre l’avion, sur le tarmac, j’ai ressenti la  Saudade.  C’est par ce mot intraduisible que les capverdiens expriment le mal du pays.

Allez au Cap vert, vous prendrez tous les risques sauf celui de revenir avec une déprime.

Cet article a 2 commentaires

  1. Gérard,
    Une population et des îles touchantes…depuis plus de 20 ans que j’organise des randonnées aux îles du Cap Vert; je suis toujours aussi sensible à la douceur et la convivialité des cap verdiens…ils vivent dans une nature puissante, ingrate et belle.
    Yann Delord

    1. entièrement d’accord avec toi.

Laisser un commentaire

×
×

Panier