Les miradors de Revilla en Aragon dans le parc national d’Ordesa

Vue sur l’envers du Castillo mayor depuis Revilla

Jusqu’à peu, le village de Revilla était à l’abandon.

Sa renaissance doit beaucoup à l’écologie, notamment la sauvegarde du Gypaète barbu. Une fondation pour la restauration de cet oiseau emblématique des Pyrénées a son siège social dans ce village loin de tout. Il n’est pas rare d’observer des gypaètes  dans le ciel de Revilla mais aussi dans les falaises  qui bordent le sentier des miradors.

Une autre curiosité de Revilla est d’abriter une très discrète micro réserve pas plus grande qu’un mouchoir de poche, 550 mètres carrés seulement. Son objectif est de protéger une espèce particulièrement menacée de papillon : le Maculinea Arion. Petit, de couleur bleue et tacheté de noir, il vit en symbiose parfaite avec le serpolet et les fourmis.

L’Azuré du serpolet, de son nom espagnol Hormiguera de lunares, passe l’hiver dans la fourmilière où ses larves ont été transportées. En échange du gîte et du couvert, la chenille se laisse traire par les fourmis leur fournissant un suc dont elles raffolent. La survie de l’espèce est étroitement liée au maintien de l’élevage traditionnel extensif.

À voir également sur le parcours l’ermitage rupestre de San Lorenzo XI ° siècle aux énigmatiques gravures cabalistiques.

Point de départ dans le virage en épingle à cheveux, avant d’entrer à Revilla.

Pour se rendre au point de départ de la randonnée aux miradors de Revilla

Prendre la route du tunnel d’Aragnouet à Aínsa.

Au niveau de l’Hospital de Tella, tourner en direction de Revilla et suivre la route sur 12 Km jusqu’à son terme.

La rando en bref

Boucle

Vous marcherez 2H30.

Dénivelée : 200 m.

Balisage: panneaux « Parc National » plus cairns.

Descriptif de la randonnée des miradors de Revilla 

l’itinéraire est décrit dans le sentier d’Emilie en Aragon que j’ai écrit aux éditions Glenat

Commandez votre sentier d'Emilie

L’itinéraire emprunte un chemin ombragé en balcon au-dessus de la sauvage vallée du río Yaga et offre de belles vue sur le Castillo Mayor et le village d’Escuaín.

Du point de départ, prendre le sentier balisé qui s’enfonce en sous-bois. Rapidement un croisement se présente, prendre à main gauche et descendre au pont métallique.

Continuer sur le sentier jusqu’au mystérieux ermitage troglodyte de San Lorenzo. Faire le détour et revenir sur le sentier. Vous atteindrez un croisement, Il indique le retour vers Revilla. Prendre à main gauche, jusqu’à un panneau marquant l’entrée dans le parc national. Descendre à main gauche vers le mirador d’Angonés. . Revenir au croisement. et tourner à main gauche vers Revilla (panneau). L’itinéraire monte en sous-bois (120 m de dénivelée). En haut de la montée, suivre le large sentier cairné menant au croisement de Foratarruego. Tourner à main droite vers Revilla. Vous passerez un pont métallique. Plus loin, une construction apparaît furtivement à votre gauche. Le sentier passe dessous. Continuer à suivre les cairns. Revilla ne tarde pas à se laisser entrevoir à main droite entre la végétation. Arriver au village, le traverser et marcher pendant cinq minutes sur la petite route goudronnée qui revient au point de départ.

Hébergement à proximité dans ma bergerie aménagée à Buerba 

Découvrir ma bergerie à Buerba en Aragon
Ma bergerie aménagée en gite pour randonneur
Print Friendly