Fêtes de fin d’année en Aragon

en Espagne la coutume veut de manger 12 grains de raisin aux 12 coups de minuit
en Espagne la coutume veut de manger 12 grains de raisin aux 12 coups de minuit

En Espagne, les fêtes de fin d’année commencent à Noel, se continuent le 28 décembre par « los inocentes », s’enchaînent avec le Nouvel an pour se terminer avec la fête des rois le 6 janvier. Aller en Espagne à ces occasions, c’est une façon différente de faire la fête et de la faire … et plus longtemps

Noël est appelée « Noche buena » littéralement la bonne nuit

En Espagne, la fête de Noel n’a pas l’importance qu’on lui donne en France. Les enfants doivent attendre la fête des rois pour recevoir les cadeaux. Le Noël espagnol a gardé sa signification religieuse. On se réunit en famille autour d’un bon repas. A minuit à lieu la « Missa del Gallo », en français la messe du coq car le volatile aurait été le premier à annoncer la naissance de Jésus.

Le 28 décembre on fête « los Inocentes »

Elle n’est pas célébrée en France. Elle commémore le massacre perpétré par Hérode de tous les enfants juifs de moins de deux ans dans la région Bethleem en espérant que Jésus soit dans le lot. Echec et mat. Le sens originel s’est perdu avec le temps pour devenir l’équivalent du premier avril et les farces qui vont avec.

Le nouvel an est appelé la « noche vieja » traduction la veille nuit.

Aux 12 coups de minuit, il est de tradition de manger « las doces uvas de la suerte », grains de raisins censés assurer 12 mois de prospérité et de chance. Puis on se souhaite « el Año Nuevo » à grand renfort de bises et de vœux de toutes sortes le tout arrosé de « Cava » le champagne espagnol.

Le 6 janvier, on fête « los Reyes ».

C’est la fête des rois mages consacrée aux enfants et des cadeaux. On se réunit en famille pour manger « el Roscón de los Reyes », équivalent de notre galette des rois. C’est un jour férié que les espagnols associent au nouvel an pour prendre un pont à rallonges aux allures de viaduc.

Les stations de ski pyrénéenne surfent sur la fête de rois pour attirer la clientèle espagnole au moment où les français sont revenus au boulot.

Print Friendly, PDF & Email