• 21 juin 2018
  • Non classé
Bords de l’Adour. Bagnères de Bigorre. Crédit photo Com-com

 

Le 21 juin 1660, Bagnères-de-bigorre est secoué par un séisme qui reste à ce jour le plus fort ayant de mémoire humaine affecté les Pyrénées françaises. Bagnères-de-Bigorre, Lourdes et de nombreuses villes et villages de Bigorre subissent des dégâts considérables. On dénombre une trentaine de victimes, mais ce chiffre est très imprécis. Le séisme est ressenti jusqu’en Vendée et à Montpellier.

Louis XIV s’en revenant de convoler en justes noces avec Marie d’Autriche est réveillé en pleine nuit à Captieux dans les Landes. Toute la cour se retrouve dehors en chemise de nuit. 

Avant le séisme de 1660, l’abbaye de Saint-Savin était un vaste ensemble architectural.

Même si l’église abbatiale resta debout, elle subit des dommages considérables.

L’abbatiale de Saint-Pé-de-Bigorre possédait quant à elle une tour-lanterne «d’une hauteur prodigieuse y ayant voûte sur voûte». Elle s’effondra.

Deux autres séismes, à peine moins forts, secouent la même région le 24 mai 1750 et le 20 juillet 1854.

Gerard Caubet 

Ecrivain pyrénéiste 

×
×

Panier