Au Tibet, les vautours sont préposés aux pompes funèbres.

À quelques mois d’intervalle, deux randonneurs victimes de chute, sont proprement « boulottés » par les vautours avant que les secours n’arrivent. Tout le monde s’en offusque. Ce n’est pas le cas au Tibet où les défunts sont donnés à manger aux vautours sacrés pour délivrer leur âme de leur enveloppe charnelle. C’est l’histoire que me raconte mon guide ! Dans les Pyrénées les vautours sont plutôt mal vus. Voilà peut-être pour eux un débouché ….

Découvrir ma bergerie à Buerba en Aragon
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *